Noeud_abibon Chinoiseries chinoiserie1


Cette section regroupe les textes qui rendent compte de mon travail avec les premiers analystes chinois et notamment le premier d'entre eux, Huo Datong. Mais aussi avec le sinologue François Jullien : "topologie en pierre", essentiellement basé sur le travail de François Jullien autour du Yi King, le "livre des mutations "(ou "le classique du changement" selon la traduction qu'on adopte), s'est retrouvé au centre de la problématique du dernier colloque de Chengdu auquel j'ai participé (avril 2007). Le Yi King, un des fondements de la "pensée chinoise" montre-t-il une différence fondamentale avec l'occident ou au contraire un total accord, notamment avec "la lettre volée" de Lacan? qu'est-ce d'autre en effet qu'une tentative de rationnaliser le pur fonctionnement de la différence? à partir de la différence de deux traits, le Yin -- et le yang _  , le Yi king n'envisage pas leur conbinaison deux à deux, mais au minimum trois par trois, ce qu'on appelle des trigrammes. dans "La Lettre Volée" Lacan ne fait pas autr chose : à partir de l'opposition aléatoire de + et de-, il organise leurs occurence en les liant par trois et démontre ainsi une loi fondamentale du symbolique : qu'il introduit dans le phénomène (des successions de + et de -) une loi qui n'y était pas d'origine. autrement dit : tout encodage d'un phénomène dans le langage introduit d'abord les lois du langage dont on se sert pour en parler.
Sortons un peu de l'abstraction et redonnons au yin sa couleur féminine au yang sa couleur masculine : dans le pensée chinoise on n'envisage donc non seulement pas l'un sans l'autre (il n'y a  pas d'essence du Yin ni d'essence du yang) mais on ne les oncsidère que trois par trois. Lacan ne fait pas autre chose, ayant cherché toute sa vie comment écrire le non rapport sexuel. Il n'y a pas de rapport du mascuilin et duféminin parce qu'il ne ont pas complémentaires. il y a toujours un troisième nécessaire à ce qu'ils tiennent ensemble. C'est une des façons de lire "la lettre volée" , et d'entendre d'une autre oreille les lois du symbolique démontrées par le regroupement par trois : du fait du langage, il y a des configurations interdites.
Par contre le Yi king engage d'emblée une construction systématique des lettres que forment les différents assemblages de yin et yang. Face à l'aléatoire des apparitions de la lettre volée, il y a là une différence qui reste à interroger.
Ecouter Taisheng

texte de Liu Jin, psyhanalyste à Chengdu, exposé au colloque de Chengdu de 2016

Combien d'Autres avons-nous?
texte de Ju Fei présenté au colloque de Chengdu de juillet 2016, suivi d'annotations de Rui Wu, traducteur, et des miennes.

Universalité des mythes, Singularité du sujet à propos de quelques mythes fondamentaux en Chine,
intervention au colloque de Chengdu, 24 Avril 2014.

Commentaire de Ferdinand Scherrer

Masculinité et paternité 

texte forgé à partir de mon intervention au colloque "paternité" de Chengdu de 2011

Comme_un_chien.

Intervention au colloque "Féminité" de Chengdu 2007

Un_sejour_a_Chengdu.pdf

Les pas pieds de fleur d'abricot


Ma Chine symbolique

le Yi King : une topologie en pierre? 

L'inconscient est structuré comme l'écriture chinoise,

par Huo Datong

Réponse à Huo Datong, par Richard Abibon

Caractère chinois transfert et écriture du rêve

Chinese characters, transférence and writing of the dream




coupuredelasurfacedempandunoeudborromeen
chinoiserie2